Eleusis, de la chrysalide au myste ( un jeu de rôle John Doe)

3 07 2013

Depuis l’existence de l’humanité, nous avons toujours été gouvernés par notre destin. On ne peut s’y soustraire, néanmoins un petit groupe de privilégiés ont réussis à modifié leur destinée, les mystes. Cette élite a depuis la Grèce antique réussi à utiliser leurs talents pour modifier la trame du destin, créant ainsi le monde que nous le connaissons de jours. De ce fait, les mystes ont de très grands pouvoir, ils font partie des grands de ce monde. C’est avec cette idée en tête que vous évoluerez donc dans ce monde fait d’organisations politiques, financières et religieuses qui régissent l’univers des mystes.

Le Grumph, Eleusis © John Doe éditions

Dans le jeu de rôle Eleusis, vous jouerez un myste ou tout du moins une chrysalide pour commencer, un jeune individu encore inexpérimenté dans l’art de l’altération de la toile. Votre personnage aura un talent particulier qui lui permettra d’arriver à ses fins. Ainsi, on pourra modifier les souvenirs d’une personne, altérer son physique, créer des lieux et des objets. Néanmoins ceux-ci ne sortent pas de nulle part et la trame (le destin en d’autres termes) cherchera toujours une manière logique de répondre à cette modification qui peut impacter plus ou moins l’environnement.

Mais vous ne serez pas seul dans cette aventure, vous jouerez avec d’autres mystes regroupés dans un gône. Un groupe qui se forme naturellement et qui partage un but commun ainsi qu’une hiéra identique, des bijoux forgés pas les vestales qui permettent aux mystes de contrôler leurs pouvoir sans en avoir les inconvénients fâcheux.

Et oui utiliser ses pouvoirs sans sa hièra entrainera le chaos, l’effet papillon en quelques sorte, des modifications incontrôlés s’opéreront autour de vous et elles impacteront de plus en plus l’environnement qui vous entour.

Lors de la création de personnage, les joueurs vont devoir le élaborer leur personnage en fonction d’une règle dit de la tache d’huile, ce qui fait qu’ils ne pourront pas augmentés un domaine particulier au maximum sans augmenté ceux qui lui sont adjacents. Ainsi un personnage qui souhaite bien manipuler les armes à feu doit avoir du sang froid et être alerte à son environnement. Pas d’optimisation et de personnage totalement déséquilibrer donc.

Le système de jeu se base sur un système de réussites et d’échecs, on déterminera que les pairs sont des réussites et les impairs des échecs, permettant ainsi de lancer les dés que l’on souhaite tant que l’on a une chance sur deux de réussir. Un joueur lancera toujours le même nombre de dés mais il aura un multiplicateur lorsqu’il sera plus ou moins expérimenté dans ces savoirs faires (équivalent des compétences dans les autres jeux de rôle). On peut d’ailleurs préciser que ce qui relève des talents (les altérations de la trame) ne demandent pas de jet de dés, ils sont réussis automatiquement du moment qu’ils n’altèrent pas trop le destin ou qu’un autre myste n’essaye pas de contrer l’altération que vous êtes en train de réaliser.

Ce jeu laisse donc une grande latitude aux joueurs et il demandera un MJ expérimenté pour savoir canaliser ses joueurs et savoir quand décider que l’action d’un joueur va « trop loin ».

Un savant dosage entre le « fun » de la partie et un minimum d’arbitrage, pour que votre session ne se transforme pas en n’importe quoi est donc de mise pour réussir à proposer une expérience à la fois plaisante pour les joueur et le meneur.

Pour conclure, je dirais qu’Eleusis est un jeu de rôle avec une lecture aisée, qui a un univers riche et qui permet de créer des aventures très variés. Lorsqu’on lit le manuel, on a tout de suite des images qui nous viennent en tête et l’on s’imagine toutes sortes de scénarios possibles. Néanmoins c’est au moment de lire le scénario proposé avec le jeu que la désillusion totale s’opère. Tout cet engouement qui s’est nourri de la lecture de l’univers et du système de jeu est totalement gâché par ce dernier chapitre.

Arrivé à cet instant dans la lecture, on se demande ce qui s’est passé dans la tête des créateurs, une date limite trop proche, bref, on a l’impression d’être face à un scénario écrit à la va-vite (et je ne suis pas le seul à le penser). On se dit alors qu’il a forcément un scénario quelque part qui est proposé sur le site officiel du jeu ou sur le site de l’éditeur pour palier ce scénario bancal qui n’a rien d’un scénario d’introduction, en bien non…

Je m’adresse donc aux auteurs de ce petit bijou de jeu de rôle contemporain, proposez nous en téléchargement un scénario d’introduction digne de ce nom…

on ne vous demande pas le meilleur scénario écrit de tous les temps, juste un bon scénario d’introduction où les personnages découvrent leurs pouvoirs et qu’ils aient des choix à faire. On ne veut pas d’un scénario de mafia ou les personnages n’ont d’autres choix qu’exécuter les ordres de leur chef sans discuter et où tout est déjà décidé d’avance.

Les plus :

  •  Tout l’univers s’inspirant de la Grèce antique avec des noms qui rappelleront quelques souvenirs aux étudiants qui ont eu des cours sur la Grèce classique, (agoge, éphore, Eleusis bien sur).
  • Les illustrations du Grumph qui nous permet de nous plonger un peu plus dans l’univers d’Eleusis.
  • Un jeu sans véritables limites, on peut virtuellement faire ce que l’on veut si l’on est pret à en payer le prix.

Les moins :

  • Un jeu de rôle peut être un peu difficile pour un maitre de jeu inexpérimenté. Beaucoup d’éléments du jeu sont laissés à l’appréciation du meneuret. Par exemple, c’est lui qui doit trouver toutes les explications de modification de la trame qui ont été réalisés par ses joueurs. Autant dire qu’il faut être plutôt imaginatif et réactif.
  • Un scénario proposé dans le livre de base qui ne reflète absolument pas toute l’étendue de ce qu’on peut faire dans le jeu. On est obligé de jouer des pré-tirés qui connaissent déjà tous leurs pouvoirs au préalable. Il n’y a donc aucune mise en contexte des joueurs et on les oblige à étendre le réseau d’un dealer de drogue. Ils n’ont donc absolument aucun libre arbitre alors que tout le but de ce jeu est faire des humains qui peuvent modifiés leurs destin, une belle ironie du sort en quelque sorte.
About these ads

Actions

Information

2 responses

5 07 2013
Eleusis, de la chrysalide au myste ( un jeu de rôle John Doe) | Le joyeux monde des Jeux de Rôles

[…] Depuis l’existence de l’humanité, nous avons toujours été gouvernés par notre destin. On ne peut s’y soustraire, néanmoins un petit groupe de privilégiés ont réussis à modifié leur destinée, les my…See on geekatartiner.wordpress.com […]

5 07 2013
bEN

Merci pour le reblog ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 105 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :