Akiba Manga, un magazine de prépublication chez Ankama

18 04 2011

Ce mois-ci est sorti le troisième tome d’Akiba Manga, un mensuel où l’on retrouve plusieurs mangas en prépublication. Étant donné que je suivais ce projet depuis le début, je me suis dit qu’il serait bien d’en parler ici pour expliquer un peu son principe.

Contrairement à nos magazines de prépublication qui se contentent parfois d’un premier tome, divisé en chapitres, les mangas au Japon sortent d’abord sous ce format magazine avant de finir en format broché, tels qu’on les trouve chez nous.

Le système de la prépublication est également différent sur le principe : en France, il s’agit simplement de donner goût au lecteur, tandis qu’au Japon, il faut survivre au passage magazine pour espérer sortir en librairie. En effet, les mangas sont soumis au vote des lecteurs.

Akiba Manga est un magazine de prépublication « à la japonaise » et se différencie du modèle français en proposant ce système de vote, via le net, pour cerner la popularité des séries. Bien sûr, les votes ont des incidences sur les chapitres d’Akiba Manga : ainsi les séries du magazine les plus sollicitées sont placés en tête du journal (tout comme dans le Weekly Shônen Jump au Japon) et les histoires en bas du classement dans les dernières pages du magazine sont en sursis. Akiba joue donc la carte du « survival », comme ils le disent eux-mêmes, puisque les séries qui plairont le moins seront remplacées à terme par d’autres. Pour le moment, Akiba propose 7 histoires inédites, dont les scénarios sont écrits par des français et les dessins réalisés par des japonais. Elles ne sont donc pas des traductions de prépublications japonaises déjà existantes. Le jeune magazine frappe fort puisqu’il a obtenu une série de Shingo Araki, l’auteur des Chevaliers du Zodiaque.

Pour le moment, deux histoires ont particulièrement attiré mon attention. Tout d’abord, Terminus, une histoire où les premières planches montrent la fin de l’histoire et où tout le but du manga est de savoir comment on arrive à cette fin. On y suit une jeune fille qui vient de sortir du Lycée et qui va entrer à la Faculté. Elle va faire une rencontre qui va visiblement bouleverser sa vie puisqu’on la voit en train de se jeter sous un métro. Un manga assez énigmatique dans un style « shôjo » qui donne envie de connaître la suite de l’histoire ou plutôt son début🙂

Mon deuxième coup de cœur se porte sur Les 10 de Sanada qui lui est un manga de type « shônen » avec une histoire centrée sur des samouraïs avec des combats. L’auteur nous plonge tout de suite dans l’action : on voit un personnage charismatique, visiblement un guerrier reconnu, défendre un vieil homme et un enfant dans un village dévasté. On n’en sait pas beaucoup plus sur ce manga mais les traits particuliers donnent un charme certain à cette série.

Pour le reste des séries, je vous laisse les découvrir par vous-même puisqu’ Akiba a la particularité de proposer plusieurs styles d’histoires, aussi chacun trouvera une histoire qui fera son bonheur.

Outre les mangas, on pourra aussi trouver quelques critiques de jeux vidéos, de mangas et d’anime (qu’on aimerait bien voir écrits par quelqu’un d’autre que l’omniprésent Bruno de temps en temps) ; on trouvera aussi des articles sur la vie au Japon mais aussi une recette de cuisine chaque mois que les otakus et les otakettes ne manqueront pas d’essayer.

Il ne reste plus qu’à voir ce que va donner ce magazine sur la durée, j’espère en tout cas qu’il permettra de faire connaître certains mangakas en France.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :