Japan Expo/Comic Con’ 2011 (2)

25 07 2011

Dans ce deuxième article sur Japan Expo/Comic Con’, je développerais plus en détail les moments qui étaient moins en relation avec Rôliste.TV (premier article ici !). Je vous parlerais donc de ce que j’ai pu voir et qui ne pouvait pas rentrer dans le premier article, faute de place.

Commençons tout d’abord par le cosplay. Pas trop de Naruto cette année et un beau nombre de costumes très réussis. On constatait que les personnes quelque peu novices dans la confection, qui arrivaient difficilement à faire deviner leur personnage, se munissaient de pancartes avec le nom du héros qu’ils interprétaient. Mais, si l’on voulait voir de superbes Cosplays, il fallait se rendre à la finale de l’ECG (European Cosplay Gathering). Cette compétition présente chaque année à Japan Expo est une finale des différentes concours cosplay en Europe. Pas moins de dix pays participent à l’ECG. Le concours comporte deux catégories, l’une individuelle et l’autre en groupe de deux ou trois personnes. Globalement, on peut dire qu’à ce niveau de la compétition, tous les costumes que l’on voit sur scène sont beaux et travaillés. Bien sûr, certains comportent plus d’accessoires ou demandent un outillage plus complexe, mais là où l’on peut véritablement voir la différence entre les compétiteurs, c’est sur la mise en scène. On constate que la plus part des participants ont mis tellement de temps à confectionner leurs costumes qu’ils en ont quelque peu oublié le jeu de scène. Ils n’ont pas forcement réfléchi comment le public serait placé, ce qui peut donner une représentation où l’on verra une personne de dos pendant quasiment tout leur passage sur scène. Je vous donne donc le palmarès des gagnants :

Le Portugal pour le concours le concours groupe (Shaolan et sakura de Tsubasa Reservoir Chronicle)

 l’Italie pour le concours individuel (Minerva de Final Fantasy 7 Crisis Core).

Pour la qualité des costumes et parce que j’ai eu un coup de cœur sur ces deux représentations belges :

Diablo III

Une sœur de bataille de l’Imperium.

Pour finir avec le cosplay, si jamais vous n’avez pas le temps ou que vous ne souhaitez pas voir toute la cérémonie (qui est tout de même relativement longue), je vous conseil de regarder les plus beaux costumes dans les allées de la convention. En règle générale, ces cosplayeurs et cosplayeuses sont en compétition pour la qualification européenne ou nationale.

En poursuivant mes flâneries dans les allées de Japan Expo,je suis allé rendre visite au Stand Nolife (où je me suis offert un T shirt et le guide Paris Japon de Suzuka-San pour faire un petit cadeau, pour plus de renseignements voici le lien). La plupart des présentateurs que vous pouvez voir à l’antenne avaient fait le déplacement pour l’occasion, il était donc possible de leur parler ou de leur dire un petit mot d’encouragement. Pour ma part, j’aurais vraiment souhaité vous proposer une interview de Julien Pirou (présentateur de l’émission 1D6), mais je n’ai malheureusement pas réussi à le croiser durant la convention, ce sera donc pour une autre fois.

Bienvenu au Glossy Gloomy Lovyou

En continuant mon petit tour, je suis allé du côté des créateurs et des indépendants. C’est de ce côté que je suis tombé nez à nez avec un Maid Café qui se rapprochait de ce que l’on peut trouver au Japon. Le principe de ce type de Café ne diffère pas tellement d’un café traditionnel, on y sert des boissons et des friandises, au détail près que toutes les serveuses sont en costume de domestiques. Ces uniformes sont inspirés de costumes français composé

n’hésitez pas à faire un tour sur leur page facebook: http://www.facebook.com/MaidCafe.GGL

d’une robe noire, d’un tablier blanc et d’un « headdress ». Certains Maid Café, comme Glossy Gloomy Lovyou, proposent aux clients des petites animations (jouer au Janken-pon, à la bataille ou au memory) et des photos des maids avec les clients. Ce principe des « Maid Café » nous vient tout droit du Japon, où l’on en trouve un grand nombre dans le quartier d’Akihabara à Tokyo, lieu bien connu des fans de pop culture japonaise. Le stand proposé par Glossy Gloomy Lovyou était donc une première pour la France. Il proposait un espace de détente bienvenu dans tout le brouhaha de la convention et un dépaysement assuré pour ses clients. Je tiens à féliciter toutes les personnes qui animaient ce stand car travailler dans tout ce bruit est assez éreintant (cela vaut pour les autres stands aussi bien sûr). J’espère que l’expérience de cette année aura été fructueuse et que l’on les verra l’année prochaine ^^.

L’autre stand qui a attiré mon attention lors de notre tour de Japan Expo avec l’émissaire Rôliste.TV, était celui du fanzine de la WZF (World Zombie Fondation) qui militait pour la réhabilitation des zombies. Après tout les zombies n’ont ils pas eux aussi des sentiments ? Ils sont, en définitive, de grands incompris. Le fanzine Joé & Zizon est là pour illustrer ce que serait un monde où humains et zombies coexistent en harmonie… enfin presque. Leur fanzine est plein d’humour, ce qui n’est pas forcément facile à faire en seulement trois cases. Et ça fait du bien de voir la thématique zombie traitée autrement que par son aspect horrifique. Je vous laisse découvrir ça sur le blog BD en ligne où vous trouverez une part de l’aventure. Pour plus d’infos, vous pouvez aller sur le site www.jeromemorel.com (pour voir aussi ses autres créations) et sur le site www.nycolas.com, le scénariste de la BD.

pour voir plus de strips de Joé & Zizon allez sur http://www.jeromemorel.com/joezizon/

Pour conclure sur cet article sur Japan Expo/Comic Con’ 2011, je vais vous donner mes impressions sur mon premier Pass Presse à Japan Expo. C’est fort pratique pour rentrer rapidement dans la convention. Ça permet de demander des dédicaces à Suzuka-San (que je n’ai pas eu l’occasion de revoir sur le festival après) à l’espace Presse. L’espace Presse justement, un havre de paix, moins de bruit, on peut observer en hauteur l’ensemble de la convention et se rendre compte du monde dans les allées. Et puis bien sûr ça permet d’interviewer pleins de gens, de leur poser des questions « off camera » sur leur jeu, ce qu’ils comptent faire mais ne peuvent pas encore annoncer. J’en ai gardé un merveilleux souvenir, même si j’étais totalement exténué au bout des deux jours de convention et que je n’ai pas eu l’occasion de voir grand-chose. Je peux vous dire d’ores et déjà que je signerais pour l’année prochaine sans hésiter. On se dit donc à l’année prochaine pour de nouveaux articles sur Japan Expo/Comic Con’ 😉


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :