Torchwood, le « spin off » de Doctor Who par la BBC

21 09 2011

Les chaines américaines nous ont donc gâtés cet été de quelques nouveautés, que ce soient de nouvelles séries ou de nouvelles saisons. C’était l’occasion rêvée de vous parler d’une de mes séries fétiches : Torchwood.

Torchwood est une série dérivée de la cultisme série Doctor Who diffusé sur la BBC. L’instauration de l’Institut Torchwood ainsi que son évolution et ses personnages principaux ont été révélés tout le long de la seconde saison de Doctor Who. Il est donc, de fait, fortement conseillé de regarder cette saison-ci avant de commencer à regarder Torchwood. Tout comme la série Doctor Who, Torchwood est tournée à Cardiff (capitale du Pays de Galle), mais contrairement à la première série, Torchwood s‘en sert comme toile de fond. En effet, la ville de Cardiff est en plein milieu d’une faille spatio-temporelle, ce qui fait de cette dernière, un lieu propice à l’apparition de races extraterrestres et de phénomènes paranormaux inexpliqués.

 Pour la petite histoire, l’Institut Torchwood a été créé par la Reine Victoria en 1879 pour lutter contre les ennemis extraterrestres de l’Empire britannique, enquêter sur les incidents impliquant des extraterrestres, récupérer des objets extraterrestres tombés entre les mains humaines afin de les étudier et de les utiliser pour le bien de l’Empire. Il est directement financé par la Couronne britannique. Torchwood est « indépendant du gouvernement, plus autonome que la police ». Si leur existence publique est censée être secrète, elle passe aux yeux de la population comme un groupe  d’intervention d’élite, des « special ops » comme ils n’ont de cesse de le répéter dès qu’une personne les interroge à propos de l’organisation.

la première équipe de Torchwood

Si l’Institut Torchwood, à l’époque contemporaine, est basé à Londres, elle possède une annexe à Cardiff du fait de la faille présente là bas. On y suit donc une petite équipe guidé par l’énigmatique Capitaine Jack Hartness (déjà présent dans les épisodes de Doctor Who). Le reste est formé de Gwen Cooper, ancien agent de police, du Docteur Owen Harper, officier médical, de Toshiko Sato, spécialiste en informatique et enfin de Ianto Jones, chef de la sécurité. L’équipe part régulièrement sur le terrain afin de résoudre des enquêtes suspectes. L’équipe devra faire face à de multiples menaces qui mettront leurs vies en péril de nombreuses fois. Si la série fait appel au bestiaire de monstres déjà présents dans la série Doctor Who, elle réussi à en créés d’autres, notamment les « Weevils », qui sont des extraterrestres récurrents de la série. Torchwood se distingue aussi par son côté mature plus assumé, la violence et le sexe y sont plus crus que dans Doctor Who et le ton est globalement plus noir.

Si les deux premières saisons sont formées de treize épisodes distincts, n’ayant qu’une trame de fond les reliant, la troisième et la quatrième sont, elles, formées une histoire unique.

Le choix de tourner la quatrième saison sur le même principe que la troisième, mais avec un grand nombre d’épisodes (10 là ou la saison 3 n’en avait que 5) a été une bonne décision. La mini saison 3, intitulée « Les enfants de la Terre » avait placé la barre assez haut.

nouvelle saison, nouvelle équipe pour Torchwood Miracle Day

 La quatrième saison de Torchwood appelée « Miracle Day », commence par un évènement étrange. Du jour au lendemain, plus personne ne meurt sur Terre. Bien sûr si tout le monde voit cela comme un évènement heureux,  la situation devient vite problématique étant donné que les maladies, les brulures graves, les plaies ouvertes, elles, sont toujours présentent et que les personnes ne peuvent pas en mourir. En plus de suivre ce qu’il reste de l’équipe originelle de Torchwood, on suivra la vie d’un condamné a mort pour pédophilie et meurtre qui devait être condamné le jour même de l’apparition de cette singularité, ainsi que Jilly Kitzinger, une experte en relations publiques travaillant pour l’industrie pharmaceutique, le docteur Vera Juarez, qui travail dans un hôpital de Washington et enfin deux agents de la CIA qui se retrouvent malgré eux embarqué dans les évènements.

Bien que la série est  eu une américanisation, dû au fait que la chaîne Starz co-produit la série, elle a su garder sa personnalité et propose une aventure de science-fiction très bien réalisée. Reste à voir si cette première collaboration relancera pour de bon la série qui était en pause pendant un an.

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :