La ligue des gentlemen extraordinnaires au XXe siècle

5 06 2013

Après nous avoir proposé des aventures réunissant les plus grandes figures de la littérature du XIXe siècle dans La Ligue des Gentlemen extraordinaires, Allan Moore au scénario et Kevin O’neill au dessin, nous proposent cette fois si de nous plonger à l’aube du XXe siècle. Nous sommes en 1910, dans un Londres pas encore tout à fait sorti de l’ère victorienne. Exit Docteur Jekyll /Mr Hyde ainsi qu’ Hawley Griffin alias l’homme invisible présents dans les précédents cycles, Allan Moore a profité de ce nouvel arc narratif pour introduire de nouveaux personnages.

La ligue des gentlemen extraordinaires - Century 1910, Tome 1, Allan Moore - Kevin O'neill - Ben Dimagmaliw © Guy Delcourt Productions ­ 2010

La ligue des gentlemen extraordinaires – Century 1910, Tome 1, Allan Moore – Kevin O’neill – Ben Dimagmaliw
© Guy Delcourt Productions ­ 2010

La ligue est désormais constituée d’une nouvelle équipe formée de Mina Murray (issue des romans de Bram Stoker et déjà présente dans les anciens tomes), d’Allan Quatermain Jr. et de l’énigmatique Orlando, personnage vieux de 3000 ans mélangeant quelque peu les lieux et les époques. Après avoir combattu le terrible Fu Manchu dans le premier cycle de la ligue et réussi à stopper l’invasion martienne en Grande-Bretagne dans le seconde cycle, la ligue va cette fois si devoir affronter  une menace occulte. Un groupe mystérieux chercherait à créer un « enfant-lune », un être surnaturel qui apporterait la destruction sur l’humanité toute entière.

En parallèle de cette enquête Allan Moore nous narre l’histoire de la fille unique du Capitaine Nemo. Le vieux capitaine sentant sa fin venir, celui-ci décide de léguer son héritage à se fille. Refusant de suivre le destin tracé par son père, Janni  est contrainte à l’exile. Elle s’enfuit  donc de l’île mystérieuse pour vivre honnêtement sur les docks  de Londres. C’est alors qu’elle constate la dure réalité de la condition féminine dans l’Angleterre des années 1900.

 » Très bien chère enfant. Mais vous connaissez votre père, tôt ou tard il aura gain de cause… comme toujours. « 

Pas de grand changement graphique avec les volumes précédents, Kevin O’neill nous propose ici un style graphique nous rappelant toute la vague des comics britanniques. On a toujours le même plaisir à découvrir les nouvelles aventures de groupes aventuriers qui, pour l’occasion de ces exploits se réunissent et quittent leurs romans respectifs.

C’est une idée de génie qu’Allan Moore nous propose la et l’on ne peut avoir qu’un seul regret à la fin de la lecture de ce comics, c’est de savoir que le dernier tome de la série qui clôture l’aventure est sortie.

Nous ne saurions que trop vous conseiller de lire cet arc narratif d’un seul tenant, l’un se déroulant en 1910, le suivant en 1969 et le dernier en 2009. A chaque fois Allan Moore et Kevin O’neill nous font revivre ces époques avec brio.

Si vous avez adoré les aventures de la Ligue des Gentlemen extraordinaires, nous ne saurions que trop vous conseiller La brigade Chimérique chez l’Atlante. Véritable hommage français au travail d’Allan Moore où Serge Lehman et Fabrice Colin ont réuni les héros de la littérature fantastique française du début du XXe siècle dans une aventure inédite.  

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :