#PlayStationMemories : [partie 1] mes souvenirs sur PS3

12 11 2013

Alors que la nouvelle génération de consoles sortira dans les jours qui viennent, je souhaitais faire une série d’articles sur mes meilleurs souvenirs de cette génération. Bien évidemment, étant un petit fanboy Sony dans l’âme, j’ai décidé de commencer par mes meilleurs souvenirs sur Play Station 3.

dual-shock-3/4

Je vais donc parler du premier jeu que j’ai acheté sur PS3 : Little Big Planet

Étant en bundle avec la console, on peut légitimement dire que c’est véritablement mon premier achat (bien que je me rappel avoir également pris Heavenly Sword) sur PS3. C’est le jeu qui m’a décidé à sauter le pas et à délaisser ma PS2. Évidemment il y avait à l’époque bien d’autres jeux, le premier Uncharted a sans doute fait vendre plus de PS3 que ne l’a fait LBP, mais ce jeu a toute fois donné une identité à la console (chose qui, d’après moi, manquait un peu à la Xbox 360 à ses débuts).

Son univers coloré et ses petits bonhommes mignons tout plein, sackboy et sackgirl,  apportaient quelque chose de nouveau dans le genre plate-forme (comme l’a fait par la suite Rayman Origins et Lengends). La mécanique de 2,5D (avec un champ de profondeur bien que le jeu soit en scrolling horizontal) apportait une mécanique intéressante bien qu’elle ne soit certainement pas une nouveauté issue de ce jeu.

Mais venons en au jeu en lui même, notre petit sackboy(girl) parcourt le monde et aide les personnes qu’il croise sur sa route. A chaque fois qu’il le fait, cela lui permet de gagner des stickers et des nouveaux looks. Tous les petits goodies que l’on obtient sont en lien avec le continent dans le quel votre se trouvre. On parcourra ainsi tous les continents les uns après les autres en se demandant ce que va nous réserver le prochain niveau que l’on va pouvoir explorer. Je me rappel tout particulièrement des niveaux au Mexique qui étaient tout simplement géniaux.

Little Big Planet ©MediaMolecule

Toutefois, pour moi le petit plus de ce jeu vient de sa bande son. Interprétée en majeure partie par The Daniel Pemberton TV Orchestra avec l’ajout de musiciens comme Jim Noir, Dj Krush ou The GO! Team, cette BO donne une ambiance magique à l’ensemble. Chaque continent possède ses morceaux interprétés par des artistes de cette région et ceux-ci arrivent à donner le ton juste qui permet une expérience immersive.

Les heures de jeu passées sur LBP restent dans ma mémoire comme d’excellents souvenirs, il n’est sans doute pas le meilleur jeu de plate forme qui soit mais il possède ce petit truc qui réveil votre âme d’enfant, cet émerveillement que l’on ressent quand on est gosse et que l’on trouve que tout est « génial ». Reste à espérer que Media Molecule, le studio en charge de ce jeu nous propose une expérience aussi originale sur la PS4.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :