« Légende de la Garde » de David Petersen (bientôt un JDR en français)

19 07 2011

J’avais envie d’écrire depuis longtemps sur la bande dessinée Les Légendes de la Garde sortie chez Gallimard. Japan Expo est devenu l’excuse parfaite pour en parler étant donné que l’on en sait un peu plus sur la version française du jeu de rôle du même nom. J’avais tout d’abord aperçu cette bande dessinée sur le

Automne 1152, premier tome des Légendes de la Garde.

blog des Mondes en Chantier où la couverture m’avait interpellée. Il est évident que lorsque l’on pense à de grandes épopées héroïques, il ne vient pas à l’idée que cet univers puisse avoir pour héros des souris. C’est à ce moment là que l’on se rend compte de tout le potentiel de l’aventure ; tout renard, chouette, serpent, devient aussi dangereux pour ces souris qu’un dragon crachant du feu pour un chevalier d’heroic fantasy. Leur taille ne rajoute que de l’héroïsme à ces petites bêtes qui combattent contre des animaux disproportionnés.

La bande dessinée,les Légendes de la Garde, nous plonge dans un univers où les souris ont fondé un vaste royaume, de nombreuses cités y ont prospéré et chacun a un caractère qui la différencie des autres. L’histoire des Légendes de la Garde met en avant un groupe composé de souris de la Garde, un corps de guerriers d’élite mis en place pour protéger les cités de nos petits rongeurs contre leurs prédateurs. On découvrira que les souris ne sont pas le seul peuple doué de traits anthropomorphiques et qu’elles ont des ennemis redoutés parmi les animaux sauvages. Au début de l’aventure, on découvre que les souris sortent d’une longue guerre contre le royaume des furets. Nul doute que les prochains tomes, chacun liés à une saison de l’année, vont nous en dire plus sur cet univers qui semble riche et varié. On espère en savoir plus sur les légendes mises en avant dans les deux premiers albums au tour de la « Hache noire », héros de légende qui relève du mythe au sein de la Garde. Le seul regret que l’on pourrait avoir est de ne pas en savoir plus sur cet univers, il reste tant encore à découvrir et ce ne sont pas les quelques planches montrant les habitants de cités qui ne sont pas encore visitées qui diront le contraire.

Lire la suite »





Japan Expo/Comic Con’ 2011 (1)

11 07 2011

Japan Expo/Comic Con’ est la grande convention pour tous les fans de manga et de comics pendant l’été, (si vous vivez dans la partie nord de la France bien sûr) mais pas uniquement. Un petit village de rôlistes s’installe chaque année du côté Comic Con’ pour faire découvrir leur passion au public présent. C’était un évènement que l’on se devait de couvrir pour Rôliste TV, nous y sommes donc allés les vendredi et samedi pour tourner des interviews ainsi qu’un petit reportage sur la convention. Cette visite était d’autant plus importante qu’il n’y aurait pas de « Monde du Jeu » cette année du à la fusion du « Festival du Jeu vidéo » avec le « Paris Game Week ».

Con Comic France, la petite sœur de la convention de San Diego US.

Le Village Ludique (le pôle rôliste) était placé du côté Comic Con’ puisqu’il correspondait plus à l’imaginaire occidental. Il faut avouer que l’on ne connait pas beaucoup de jeux de rôles asiatiques à part ceux sur console. Il était donc naturel que ces stands soient placés de ce côté-ci de la convention. Outre le jeu de rôle, le visiteur pouvait découvrir les pôles GN (jeu de rôle grandeur nature), ainsi que l’énorme pôle jeu vidéo qui attirait l’œil avec ses stands colorés et dynamiques. Nintendo et Sega se livraient d’ailleurs une petite guéguerre de stand puisque cette année marque à la fois l’anniversaire de Zelda et de Sonic. Je ne vais malheureusement pas pouvoir vous en dire beaucoup plus étant donné que je n’ai pas eu le temps d’y rester longtemps, le devoir rôliste m’appelait.  (Note de la Copine du Geek à Tartiner, fan de Zelda : un peu sommaire, à première vue, côté Nintendo, deux personnes costumées en Zelda et Link accueillaient les visiteurs dans un décor à peu près forestier où étaient cachées des 3DS avec la nouvelle version d’Ocarina of Time. Mais, dans un box derrière, une galerie retraçant l’épopée Zelda était très sympa, même si on n’avait pas le droit de faire des photos… !)

Lire la suite »





Histoire de Jouer 5 à Caen, Teocali (2)

3 04 2011

Histoire de Jouer 5, seconde partie ! Je vais vous donner mes impressions sur la partie de Teocali à laquelle j’ai participé. Ce jeu de rôle se déroule dans un univers précolombien, inspiré des civilisations Aztèques et Mayas. Sur une île, vivent six tribus, chacune dévouées à une divinité, un Teotl. Dans ce cadre, on incarne des émissaires des Dieux qui leurs ont transmis une partie de leurs pouvoirs. Tout irait bien dans le meilleur des mondes si malheureusement des hommes blancs n’étaient pas arrivés dans leurs « maisons sur l’eau » (des caravelles) et qu’ils ne convoitaient pas tout l’or que l’Île peut leur offrir.

Après avoir entendu ce pitch de la part de Jilsar, il fut temps de choisir nos pré-tirés parmi les six disponibles.

– Commençons par l’Ahema, l’émissaire du Dieu Ahecati, le Vieillard à la Lance. Il est la Loi dans toute sa splendeur, chargé d’en assurer son exécution mais aussi sont jugement en cas de transgressions. Le personnage pourra faire penser un peu à Judge Dredd dans son archétype, après tout dépend de la manière dont vous le jouez.

– Les Centes, émissaires du Dieu Centloa, le Forgeur d’or. Couvert d’une armure d’or (un peu comme les chevaliers du Zodiaque) ces forgerons sont les protecteurs des Huacans, grandes statues d’or gardiennes des habitants de l’île.

Lire la suite »








%d blogueurs aiment cette page :