Arrietty, le petit monde des chapardeurs.

17 01 2011

Toujours curieux des nouvelles productions du Studio Ghibli, je suis allé voir « Arrietty » ce weekend et je me suis dit que c’était l’occasion idéale pour faire ma première critique de film sur ce blog. Un article un peu différent pour cette fois-ci donc.

Tout d’abord, j’avais beaucoup entendu parler d’Arrietty, que ce soit sur la chaîne Nolife ou par le biais d’amis. C’était un film attendu par les fans du Studio puisque c’est le premier où Miyazaki passe un peu la main à d’autres talents pour la réalisation d’un long métrage. On savait que Hayao n’était pas très satisfait du travail qu’avait fait son fils Gôro avec son « Conte de Terre-Mer ».

Arrietty était un projet qui tenait à coeur à Hayao Myazaki depuis longtemps, il a confié la réalisation à un dessinateur du studio, Hiromasa Yonebayashi, présent depuis Princesse Mononoké. La patte de Hayao n’est présente dans ce film que dans le scénario, ce dernier ayant laissé libre champ à son réalisateur pour créer les story board et la mise en scène.

L’intrigue principale du film se déroule autour d’Arrietty (comme vous auriez pu l’imaginer) petite chapardeuse de 14 ans. Mais qui sont les chapardeurs? Les chapardeurs sont des petits êtres, humains d’apparence, moins grands qu’une fourchette. Ils vivent cachés dans nos maisons et chapardent nos biens pour pouvoir survivre. Leur existence ne doit pas être révélée aux humains car ces derniers sont généralement cruels envers eux. Lire le reste de cette entrée »








%d blogueurs aiment cette page :