Casus Belli, « The Magazine » du milieu du jeu de rôle.

24 01 2011

Nombreux sont ceux qui se sont rués dans leurs points presse à la nouvelle du nouveau Casus Belli, un véritable monument du Jeu de rôle français qui a connu ses heures de gloires et ses heures sombres. Après un quatrième numéro sorti quelque peu au forceps avec deux mois de retard, que dire de cassus bellicette réincarnation de Casus Belli ?  La première chose qui saute aux yeux lorsqu’on ouvre le magazine est qu’il est fait par des professionnels, la maquette est belle, l’espacement est le même sur tous les articles et les incrustations d’images ne jurent pas avec le fond.

On  constate tout de suite que l’effort mis dedans par des gens rémunérés place le magazine au dessus des autres, ainsi que des fanzines existants. Il faut avouer que malgré tout le dévouement que peut avoir un bénévole pour son fanzine, il arrive un moment où le salarié fera un travail de meilleure qualité tout simplement parce qu’il est payé pour le faire et qu’il ne fait pas cela uniquement sur son temps libre.

Le second point que l’on remarque vient de l’écoute que peut avoir la direction, elle est ouverte aux critiques constructives et fait en sorte d’améliorer son contenu à chaque magazine. Les premiers numéros n’ont pas fait l’unanimité, il faut dire que le milieu rôliste attendait énormément de cette renaissance. Rien que le fait que certains points tel que les fameux « j’apprécie » et « je regrette » ainsi que les prix des jeux soient revenus à la fin des critiques montre leur volonté d’améliorer leur formule. Lire le reste de cette entrée »

Publicités







%d blogueurs aiment cette page :